> Les luttes Solidaires > Ecologie et société > Sur la hausse des prix du carburant...

Sur la hausse des prix du carburant...

Communiqué – Solidaires Rhône

vendredi 30 novembre 2018, par Solidaires Rhône R.L.


Dans tout le pays s’exprime un mécontentement de la population contre la hausse du prix des carburants à travers le mouvement des gilets jaunes.

Solidaires Rhône partage ce ras le bol exprimé contre un gouvernement qui depuis qu’il a été élu n’a eu de cesse que de faire des cadeaux à ses amis du MEDEF tout en rognant sur les droits des citoyen·ne·s et leur pouvoir d’achat.
Sous prétexte d’urgence écologique, le gouvernement augmente les taxes sur l’essence et le gasoil, faisant ainsi porter l’effort sur la population. Il n’est même pas sûr que les fonds récoltés par cette TVA servent à des fins écologiques ! L’urgence écologique mérite autre chose que des solutions simplistes.

Solidaires réclame donc une politique d’aménagement du territoire qui intègre concrètement la dimension écologique. Pour cela, il faut une autre politique des transports, notamment arrêter de fermer les lignes de trains ou les gares. Au contraire, il faut investir dans le réseau, remettre en service des lignes abandonnées, relancer le Fret ferroviaire et abandonner cette politique suicidaire du tout camion, en faisant, par exemple, payer les poids lourds au cout réel. Dans les villes, Solidaires Rhône réclame des transports en commun plus écologiques et moins chers. L’état doit investir massivement dans un service public des transports qui profite à tous.

Face à l’urgence écologique, il faut une révolution sociétale. Il faut arrêter tout ce qui impose la multiplication des déplacements de la population. Or depuis des années on assiste au contraire à la fermeture des hôpitaux de proximité et des services publics, à l’explosion du prix du foncier dans les grandes villes, à l’hypercentralisation de l’activité économique et administrative.

Et pour la perte du pouvoir d’achat, une fiscalité plus juste, un relèvement des minimas sociaux et des salaires et un meilleur partage des richesses permettraient d’apporter une solution.

Ce n’est qu’à ces conditions que l’augmentation des taxes sur les carburants pourrait avoir un sens.

titre documents joints





mieux vu avec Firefox