NE LAISSONS PAS L’ÉTAT ET LE PATRONAT DICTER LEUR LOI AU MÉPRIS DE LA VIE DES SALARIÉ·ES

Communiqué de presse de Solidaires Rhône

communiqué de presse de l’Union Syndicale Solidaires Rhône sur quelques unes des nombreuses attaques contre les salarié.es, les non moins nombreuses mises en danger et entraves subies pour faire respecter leurs droits que nous avons pu constater dans le Rhône ou à proximité.


Gestion de la pandémie et annonces de Macron : l’économie prime sur toute autre considération

Retour de Solidaires suite à l’intervention d’E Macron du 13 avril.

En difficulté dans les sondages, Emmanuel Macron a tenté ce lundi 13 avril un exercice de rattrapage. Son allocution a débuté en reconnaissant des « ratés », des « procédures inutiles » et autres « faiblesses logistiques » dans la gestion chaotique de cette crise sanitaire par le pouvoir, mais tout en assurant désormais de sa parfaite maîtrise de la situation. Il a par ailleurs loué cette population des « riens » qu’il méprisait hier encore, mais en réalité si essentielle à la survie de la nation, tout en faisant ensuite un vibrant plaidoyer à l’innovation et autres concepts flous qui doivent permettre, selon lui, de se sortir de ce mauvais pas. Il s’est agi avant tout de tenter de redonner espoir à une population pour laquelle cette situation de les privations de libertés et les injonctions contradictoires (notamment inciter à aller travailler tout en restant confiné-es) pèsent grandement.


CORONAVIRUS

En raison de l’épidémie, les permanences au local de Solidaires Rhône sont annulées (ainsi que toutes les formations du mois de mars). Pour toutes questions merci de nous contacter par mail : contact@listes.solidairesrhone.org

Nous mettrons rapidement en ligne les principales informations concernant les droits des travailleurs et travailleurs en cette période.




  • Le CPE est mort, la lutte contre la précarité continue !

    11 avril 2006

    Deux mois de mobilisation historique ont obligé le gouvernement à reculer. La lutte des lycéen-ne-s, étudiant-e-s et salarié-e-s a permis le retrait du CPE.
    Les manifestations massives, les journées de grève interprofessionnelle, l’occupation des facs et des lycées, les actions de blocage ont eu raison d’un gouvernement qui avait toujours refusé de dialoguer et avait tout misé sur le pourrissement et la répression. Ce sont bien deux mondes différents qui se sont fait face : d’un coté, des (...)

  • Le CPE est mort !

    10 avril 2006

    Le 10 avril 2006
    Après deux mois de mobilisations, le gouvernement a été obligé de reculer. Le CPE, contrat de travail qui généralisait la précarité chez les jeunes, est aujourd’hui enterré. C’est une victoire du mouvement social qui a été capable de se mobiliser dans la durée et dans l’unité. Face à l’intransigeance du gouvernement, les salariés, avec leurs organisations syndicales, et les jeunes ont su faire preuve de la ténacité nécessaire. Alors que le gouvernement était passé en force par un vote (...)

  • CPE Gagner contre la précarité !

    30 mars 2006

    La journée de grève et de manifestations du 28 mars a été une véritable déferlante populaire contre le CPE. Malgré près de 3 millions de manifestants et une très grande majorité de français opposée à ce projet, le gouvernement refuse de le retirer. L’intersyndicale et la coordination étudiante appellent à une nouvelle journée nationale de grève et de manifestations le 4 avril. Si le gouvernement ne cède pas, il faut préparer les conditions de la grève générale reconductible.
    Après le Contrat nouvelle (...)

  • Mardi 28 mars Grève interprofessionnelle pour le retrait du CPE

    22 mars 2006

    1,5 million dans la rue et Villepin n’entend toujours rien
    Les organisations syndicales de salariés appellent à réussir la journée de mobilisation du 23 mars initiée par les organisations de jeunesse
    70% de la population se déclarent opposés au CPE
    Le CPE nous concerne tous
    Le gouvernement organise la casse du droit du travail
    Le 28 mars toutes et tous en grève ?
    Paris le 21 mars 2006
    Les manifestations du samedi 18 mars ont rassemblé 1million et demi de personnes dans la rue. Etudiants, (...)

  • l’Union syndicale Solidaires

    20 mars 2006

    L’implantation de Solidaires
    L’Union syndicale Solidaires (union syndicale interprofessionnelle) regroupe aujourd’hui 37 fédérations ou syndicats nationaux. Elle compte en- viron 90.000 adhérents. Elle est présente dans 70 dé- partements à travers des structures interprofessionnel- les locales. Les syndicats membres, dont les SUD cons- tituent aujourd’hui la très grande majorité, appartien- nent à des secteurs professionnels très divers, relevant aussi bien du public que du privé : aérien, (...)

  • LE CONSEIL DE PRUD’HOMMES : ULTIME RING OÙ SE JOUE LE SORT DU TRAVAILLEUR FACE A SON TOUT PUISSANT EMPLOYEUR...

    16 mars 2006

    A l’unisson, les médias nous le disent bien : « les temps sont durs » et par ce qu’un SMIC vaut mieux qu’un RMI, beaucoup les écoutent... mais lorsque s’affaiblit le rapport de force, c’est le Droit qui disparaît. Preuve en est, -avec ses dernières trouvailles tels le CPE & CNE- le gouvernement est bien décidé à lacérer les dispositions du Code du Travail, jugées beaucoup trop contraignantes, voire même responsables du chômage perdurant... En utilisant le fameux 49-3 (message narquois à la rue et sa (...)

  • Attributions et institution des conseils de prud’hommes

    16 mars 2006

    Article L511-1
    « Les conseils de prud’hommes, juridictions électives et paritaires, règlent par voie de conciliation les différends qui peuvent s’élever à l’occasion de tout contrat de travail soumis aux dispositions du présent code entre les employeurs, ou leurs représentants, et les salariés qu’ils emploient. Ils jugent les différends à l’égard desquels la conciliation n’a pas abouti. (...) Leur mission comme conciliateurs et comme juges s’applique également aux différends nés entre salariés à l’occasion (...)

  • Le CPE - Contrat Premières Embauches - et le SMP - Suivi Mensuel Personnalisé - ne réduiront pas le chômage

    16 mars 2006, par SUD ANPE Rhône-Alpes

    Le contrat premières embauches (CPE) constitue une attaque frontale contre le droit du travail : les jeunes, déjà précarisés pour entrer dans le monde du travail, vont l’être encore plus. Qui peut croire que cette mesure est susceptible de s’attaquer au chômage des jeunes ? Elle ne vise qu’à permettre d’avoir des salarié(e)s licenciables sans aucun motif pendant deux ans.
    Le gouvernement réfléchit déjà à une nouvelle étape : élargir cette mesure à tous les salarié(e)s de toutes les entreprises, répondant (...)

  • INFORMATION SUR LES DESSOUS DES POLITIQUES DE L’EMPLOI

    16 mars 2006, par SUD ANPE Rhône-Alpes

    Le chômage baissera en 2006...
    Grâce à l’ingéniosité sans faille de notre bon gouvernement, le chômage a encore baissé. Les 23360 licenciés économiques, adhérents depuis juin 2005 des conventions de reclassement personnalisé et comptabilisés dans les statistiques non comme chômeurs mais comme stagiaires de la formation professionnelle
    En juillet 2005 sont mises en place les conventions de reclassement personnalisé (CRP) qui permettent aux licenciés économiques des entreprises de moins de 1000 salariés (...)

  • Le Journal Solidaires Rhône n°3

    15 mars 2006

    Vous pouvez le télécharger en cliquant sur le fichier PDF ci-dessous :

0 | ... | 610 | 620 | 630 | 640 | 650 | 660 | 670 | 680 | 690 | 700


SOLIDAIRES Rhône




mieux vu avec Firefox